Sur sa peau

Lorsque j’ai appris que j’étais enceinte, nous avons oh surprise préparé la naissance de notre bébé à venir réunissant tout le nécessaire. Evidemment, à un moment donné, les produits d’hygiène étaient à rayer de notre liste… Nous n’étions pas dans une logique de réduction des déchets à ce moment-là de notre vie et donc nous avons choisi des produits dont la compo nous satisfaisait. Nous avions donc opté pour le liniment et la savon Cattier, nous ne voulions pas multiplier les produits sur sa peau. L’odeur de bébé étant la meilleure du monde, pas de besoin de le parfumer ! A la maternité, nous avons eu une crème pour le change Mustela offerte dans la petite valise La Boîte Rose, qui nous a servi en période de poussées dentaires #fessesrouges. Meilleur hashtag du monde n’est-ce pas? En arrivant à bout de nos produits, et notre démarche de réduction des déchets entamée, nous nous sommes interrogés sur les alternatives possibles. Tu l’auras deviné, j’ai évoqué cette idée d’article vendredi dernier, le premier article de cette catégorie recette est donc… sur mes recettes de produits d’hygiène pour bébé (adios la popote!)

Je tiens à préciser avant de commencer que notre fils, heureusement pour lui et un peu pour nous, n’a pas la peau sensible. Bon on ne lui met pas tout et n’importe quoi dessus pour autant, mais il ne réagit pas à tout comme certains bébés.

Le savon que nous utilisons est pour l’instant… Toujours celui de chez Cattier. Nous avions acheté un grand format et il faut un siècle pour le terminer… Il nous convient très bien et on s’en sert également pour le shampoing. Lorsqu’il sera terminé, des savons à base de lait maternel, huile de coco et savon d’alep sont prêts pour prendre le relai. Je n’ai pas encore réfléchi à un shampoing pour lui, mais il existe assez de shampoing solide pour que je trouve notre bonheur…

Les savons à base de lait maternel, avant séchage 🙂

Ensuite nous avons remplacé, toujours de chez Cattier, le liniment. Nous l’avons rapidement fait nous-mêmes, vu la complexité de la recette nous n’avions aucune excuse pour continuer à l’acheter en magasin…
Pour (presque) remplir un flacon pompe de 250ml qui dure environ un mois il te faut : 100ml d’eau de chaux, 100ml d’huile d’olive et entre 5 et 10g de cire d’abeille. Je fais d’abord chauffer 50ml d’huile d’olive, à feu doux, et je fais fondre la cire d’abeille dedans. La dose de cire d’abeille dépend de la texture souhaitée, plus on en met, plus ce sera épais. J’aime cette texture un peu crème donc j’en mets 10g personnellement. Pendant que l’huile et la cire chauffe, je mélange l’eau de chaux et l’huile d’olive restante ensemble dans un bol, au fouet. Dès que la cire d’abeille est fondue, je coupe le feu et je rajoute le contenu de ma poêle au reste de la préparation. Je mélange bien et voilà. Plus qu’à mettre le tout dans un flacon pompe propre.
Je préfère le flacon pompe, bien plus pratique pendant un change parfois sportif avec un bébé qui bouge 🙂 Je dois t’avouer que récemment, j’en fais beaucoup moins. Déjà, j’ai retrouvé un flacon de liniment acheté il y a quelques temps que j’ai voulu terminer. Et depuis quelques temps, je n’en mets pas à chaque change, loin de là. C’est en fonction de l’état des fesses de mon bébé.

Bonjour le linge étendu à l’arrière plan 🙂

Pour le reste, nous n’avons jamais utilisé d’eau micellaire sur notre bébé, ni de lait de toilette, encore moins de parfum… Au quotidien, je viens de te donner tous les produits que nous utilisons 🙂 Nous n’utilisons pas de lingettes non plus, on se balade avec une bouteille d’eau, du liniment dans un flacon de voyage et des cotons réutilisables (comme sur la table à langer, d’ailleurs)

Je voulais aussi te parler des produits « soins » que nous avons. Nous utilisons… Mon lait. En effet, le lait maternel fait des miracles sur tout. Lorsque mon fils avait deux mois il a eu une bronchiolite, qui nous a conduit à passer plus d’une semaine à l’hôpital. A l’époque on faisait selon les recommandations des équipes médicales (qui n’étaient absolument pas pour l’allaitement maternel, mais passons…) et donc les soins de nez se faisaient avec du sérum physiologique, dans les hurlements et en maintenant notre tout petit bébé. Traumatisant pour tout le monde. Dans le même temps, j’ai eu rendez-vous avec ma sage-femme qui m’a rappelé la possibilité de faire ces soins avec mon propre lait… Par la suite, il se débattait encore et le fait d’ailleurs toujours quand on approche de son nez (le souvenir de cette hospitalisation est toujours là…) Mais il n’a pas hurlé avec mon lait. C’est beaucoup moins agressif pour lui, et cerise sur le gâteau, beaucoup plus efficace de mon point de vue. Depuis cette période, à chaque début de nez encombré j’ai utilisé mon lait et à chaque fois, il est soulagé en moins de 48h.
Pour les plaies et bobos du quotidien, j’ai réalisé un baume avec mon lait et de l’huile d’avocat entre autre, qui sert pour toute la famille. A la base, je l’ai fait pour chéri qui souffre de psoriasis et qui est soulagé quand il en applique. Il y a environ dix jours, mon fils est tombé au parc, la tête la première sur le béton. Il s’est éraflé tout le côté du visage et saignait au niveau de la paupière. Dès que nous sommes rentrés je lui ai appliqué le baume. Le lendemain, une croûte était formée, prête à tomber, et le reste du visage n’avait presque plus de trace. Moins de 48h après la chute, il n’y avait plus rien. Pour les recettes à base de lait maternel (baume et savon), j’utilise celles de ce groupe facebook, en adaptant avec ce que j’ai envie d’utiliser et ce que j’ai dans mes placards.

Enfin, même si je ne l’applique pas directement sur sa peau, il me semble important de te parler de la lessive que j’utilise pour entretenir son linge. Je réalise une fois tous les mois/deux mois la recette du livre de la Famille Zéro Déchet qui me sert pour absolument tout notre linge, sans mettre d’huile essentielle car je n’en vois pas l’intérêt. Elle laisse une odeur neutre, de propre, que j’aime beaucoup. Il n’y a que pour les couches lavables que j’utilise la lessive Ariel. J’ai une routine de lavage qui fonctionne et je préfère ne pas la changer pour l’instant, peur des fuites oblige. L’emballage est en carton et un paquet me fait 3/4 mois donc niveau déchet, c’est selon moi raisonnable. Mais je pense qu’en évoluant dans ma démarche, j’en viendrai à essayer de faire autrement… Ou alors mon fils sera propre avant que je sois prête à changer mes habitudes 🙂

Voilà, comme tu peux le voir nous avons le minimum, selon nous, pour notre fils. Et pour tout cela nous avons trouvé des alternatives respectueuses de l’environnement qui nous conviennent. Et toi? Qu’en penses-tu? N’hésites pas à me dire ce que tu utilises en commentaire, j’espère qu’on pourra en discuter. Dans tous les cas je te dis à très vite.

Des bisous,

Elodie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s