[challenge] J’irai revoir ma Normandie!

Cette semaine, je te retrouve pour un article un peu spécial ! En effet on s’est lancé un challenge avec Sarra! Si tu ne la connais pas encore, je te conseille de filer découvrir son blog! On s’est vu assez peu depuis que j’ai quitté Rouen et presque à chaque fois au Prelude café ! On peut boire un café ou rester pour manger, c’est adapté à tous les régimes... Et c’est justement ce dont il s’agit ici ! Sarra ne consomme ni lactose ni gluten et moi je ne consomme pas de viande. Elle m’a lancé un défi : repenser une recette -salée- de notre Normandie natale, et elle s’occupera ici de faire une recette de ma région actuelle, la PACA !

J’ai donc décidé de me lancer dans une blanquette de veau revisitée, plat qui me rappelle ma grand-mère, un plat tout doudou comme on les aime ! Par contre, quand j’ai annoncé le défi à chéri, il n’était pas emballé de son côté ! C’est donc un double défi qui m’attendait puisqu’en plus de réaliser une blanquette, il fallait qu’elle plaise à tout le monde… Et c’est pas Louis le plus difficile à convaincre ici!

Oh non! Pas de la blanquette!

Chéri, mai 2020

Voilà donc ma recette de blanquette, adaptée pour toute la famille et tout le monde, sauf en cas d’allergie au soja (pour cette fois je n’ai pas fait de recette sans aucun allergène, une prochaine fois!) Il te faudra pour 5 personnes :

Pour le bouillon : (astuce : je récupère les épluchures de touuus mes légumes pendant un mois, j’en fais un bouillon et je le congèle en petite portion = des cubes de bouillon que je réutilise!)
– Un cube de bouillon pour 1L d’eau environ que je fais chauffer
– Un oignon, un poireau (le vert) que je fais revenir dans un peu d’huile d’olive
– Ensuite, couvres avec l’eau et le bouillon et laisses cuire pendant 1h30 environ!

J’ai caché un maximum d’oignon dedans, sinon chéri fait la tête 😉

Pour remplacer la viande :
100g de protéines de soja texturées à réhydrater dans de l’eau bouillante avec 3 càs de miso blanc et de 2 càs de miso rouge (l’odeur est à tomber!) pendant 30mn avant d’égoutter. Je réfléchis à comment réutiliser l’eau et le miso, parce que l’odeur… 😍
– Fais revenir les protéines de soja et 4-5 belles carottes épluchées et émincées dans un peu d’huile d’olive pendant une dizaine (à l’oeil) de minutes avant d’ajouter une louche (pas plus!) de bouillon et laisser cuire 20mn.

Les protéines de soja ont embaumé l’appart’ toute la journée!

Pour la sauce :
– Mets 50g de margarine à chauffer dans une poêle, ajoutes 4 càs de farine de riz pour former une pâte. Ajoutes progressivement le reste du bouillon (filtré, j’ai pas précisé?) en mélangeant au fouet pour éviter les paquets. Ajoutes 100ml de crème de soja et assaisonnes. Ensuite il faut laisser réduire quelques minutes.
Pour assembler :
– Verses la sauce sur le mélange carottes/protéines de soja.
– Pour accompagner, j’avais cuit des pommes noisettes que j’ai rajouté dans le plat, tu peux mettre ce qui te plaît!

Photo prise par chéri parce que j’avais oublié… Qui réussit à prendre un plat en sauce en photo et que ça rende bien honnêtement?

En gros, à part les protéines de soja texturées qui nécessitent une préparation spécifique, c’était clairement comme une blanquette classique avec l’alternative végétale aux produits d’origine animale et sans gluten ! On ne peut plus simple !
Evidemment, dans mes souvenirs de plat en sauce réalisés par ma grand-mère, on ne manquait jamais de pain pour pouvoir saucer à la fin ! J’ai donc réalisé un pain sans gluten d’après la recette de Marie Laforêt dans son livre Vegan (qui est devenu ma référence pour éliminer tous produits d’origine animale!) Ca ressemblait plutôt à un pain de mie mais il nous a bien plu!

Pour l’anecdote, on a oublié un morceau qui a moisi, RIP mon plateau !

J’ai fait ça un dimanche midi où le frère de chéri et sa copine mangeaient avec nous. A table, j’étais donc la seule végétarienne, et il y avait deux septiques du soja ! Au final, tout le monde a aimé ! Louis a pas beaucoup mangé par contre. En ce moment, il n’aime pas trop la nouveauté dans son assiette. Au repas suivant il a donc mangé les restes de la blanquette sans problème!

J’ai adoré réaliser ce défi et je remercie énoooormément Sarra d’avoir fait ça avec moi ! D’abord collègue de travail, c’est devenue une vraie amie, et ses recettes nous ont accompagné pendant toute la diversification alimentaire de Louis…
N’hésites pas à réaliser la recette chez toi et à me donner ton avis! Ces petites saveurs normandes m’ont donné des envies de revisiter d’autres recettes! En attendant, tu peux aller checker les yeux fermés la recette de tarte aux pommes de Sarra qui est à tomber! Je te dis à très vite pour un prochain article!

Pancakes en deux ingrédients !

Aujourd’hui on se retrouve pour parler, comme souvent, d’une recette de la flemme ! Je t’en parle souvent, notamment sur IG, mais je veux cuisiner vite! Autant j’adore faire ça, autant je n’aime pas y passer 4h (RIP l’expérience du batchcooking, n’est-ce pas!) Alors je voulais te partager ma recette des petits-déjeuner où tu tombes en rade de granola (il faudra que je te partage cette recette!!!) et t’as pas envie de juste manger un fruit parce que si tu es comme moi, t’aimes bien finir le repas en ayant eu l’impression de manger comme 4 (sans le faire hein, sinon c’est autre chose)

Pour faire environ 3-4 pancakes il te faut donc :

  • Un bol, une fourchette et une poêle (naaaan tu déconnes)
  • Un oeuf
  • Une banane (plus elle est mûre, mieux c’est)
Pour te donner une idée de la quantité de pâte avec une banane et demie et un oeuf !

Et c’est tout ! Ma mère a fait une tête un peu genre « c’est quoi ton truc? » la première fois que j’en ai fait chez elle pour donner à Louis (en début de DME c’est top comme texture, et Louis et son amour pour la banane… On en parle même plus tellement les deux vont ensemble) mais je t’assure que ça donne un pancake qui se tient, et qui est super bon! Tu te doutes bien que sinon je ne t’en parlerais pas…
Tu écrases donc la banane à la fourchette, tu ajoutes l’oeuf et tu mélanges jusqu’à avoir une consistance bien homogène. Tu fais chauffer ta poêle avec un fond d’huile (de coco, désodorisé ou non) et tu fais tes petits tas… Et voilà!

Il n’était plus aussi rond après que je l’ai retourné, je te rassure !

Tu peux évidemment pimper la recette avec des pépites de chocolat etc… Par exemple on s’en servait pour mettre du thon pour Louis quand il était plus petit, dans ce cas là on rajoutait une cuillère à soupe de farine pour épaissir un peu la chose, sinon c’était trop humide et ça s’écrasait trop pour qu’il mange!

Mon petit déjeuner de fête des mères !

N’hésites pas à essayer cette recette chez toi et à me dire ce que tu en penses en commentaire, je te dis à très vite pour un prochain article!

Une semaine suédoise 🇸🇪

Grâce / à cause du confinement, chéri a du poser une semaine de vacances. Une semaine sans sortir de la maison donc? On a décidé de voyager quand même, tant pis pour les restrictions de déplacement! … Non je déconne ! On a voulu faire une semaine de repas qui nous feraient voyager dans l’assiette! Il fallait choisir une destination (notre liste de voyage à faire est looooooongue) et ça s’est joué entre la Grèce et la Suède. La Grèce plaisait beaucoup à chéri, mais les produits qu’on devait cuisiner n’étaient pas de saison. Et puis comme tu as lu le titre, tu te doutes bien de notre choix final !

Il a donc fallu faire un petit travail de recherche. J’ai été en Suède quand j’étais au collège pour un échange, certes, mais je ne me rappelle pas de beaucoup de plats salés sans poisson! En cherchant, c’est vrai que les recettes sans sont rares. Pour l’anecdote, je me rappelle même avoir eu une sorte de pâté de poisson au petit-déjeuner quand j’y étais! Notre semaine suédoise était compromise d’un point de vue repas principaux… Par contre les desserts ! Les choix sont variés, et tu vas sûrement te régaler si tu les essayes chez toi !

Gratin Janssons Frestelse (réalisé sans les sardines) : et sans plein d’autres choses parce que je me suis plantée plusieurs fois pendant que je cuisinais en faisant autre chose… Mais la recette est validée par chéri et Louis qui s’est régalé ! Notre seule recette salée qui correspondait au thème. On avait assez pour faire deux repas dessus. On a aussi fait des recettes d’autres pays et au final ça correspond à mon souvenir de ma famille suédoise : on commandait pas mal de plats thaï notamment.

On a préparé nos petit-déjeuners et goûters pour une dizaine de jours : les fameux Kanelbullar ! On a trouvé une recette très simple à réaliser, et ils étaient vraiment trop bons ! J’ai juste laissé pousser beaucoup plus longtemps qu’indiqué dans la recette. On refera sans hésiter quand la farine se fera moins rare! Et globalement, toutes les recettes que tu trouves sur cet article ont l’air top, mais par manque de temps et d’ingrédient, on a pas tout fait sur une semaine.

Gateau tosca : une petite tuerie ! Malgré son taux de sucre et de gras au plafond (coucou le Kouign amman tu as de la concurrence!) on s’est régalé ! La seule photo que j’ai prise pour te montrer ne lui rend pas justice (blogueuse en carton!), en plus il n’a pas eu le temps d’être terminé… Il manque la chantilly et la sauce au chocolat ! Je le referai entièrement, à la fois pour nos estomacs, et pour te le montrer ! Si tu as l’occasion de tester, n’hésites pas!

Pour finir, comment réaliser un article sur des recettes suédoises sans te parler de boulettes ! Evidemment, celles à la viande ne m’ont pas intéressées. J’ai vu qu’IKEA avait publié leur recette sur les réseaux sociaux… Je suis un peu déçue qu’il n’ait pas mis également celle de la version végétarienne! Pas grave, les blogs de cuisine qui en ont réalisé ne manquent pas ! Il me manquait trop d’ingrédient pour les réaliser cette fois mais j’ai sélectionné cette recette que je ferai prochainement, je t’en dirai des nouvelles !

J’espère que ce partage t’a plu, n’hésites pas à me dire ce que tu en as pensé! Organises-tu des thèmes pendant le confinement? As-tu envie d’essayer des recettes? Je te dis à très vite pour un prochain article !

Muffins maison 🤤

Cette semaine, on se rejoint pour une recette tout doudou, une recette qu’on fait régulièrement avec Louis (il participe de plus en plus, même si il est surtout d’une grande aide pour lécher la maryse!) Avec chéri on a décidé de faire de plus en plus nous mêmes pour ce qui concerne le petit-déjeuner et le goûter, le confinement et les déplacements limités pour se ravitailler nous aident bien à passer le cap !

  • Il te faut donc :
    • 125g de farine 🌾 : ici j’ai mis 30g de farine de lin, le reste de farine de blé T65
    • 120g de sucre : 90g de sucre blanc, le reste de sucre de canne complet
    • 1 cuillère à café de poudre à lever
    • 1/2 cuillère à café de sel : pas essentiel je trouve si tu ne veux pas la mettre
    • 1 oeuf 🥚
    • 70g de beurre fondu
    • 100ml de lait d’avoine 🥛
    • 100g de pépites de chocolat/myrtilles/ce que tu veux 🍫
  • On commence par mettre tous les ingrédients secs (sauf les pépites de chocolat) dans le robot pour tout mélanger, ensuite on ajoute chaque ingrédient liquide un à un en mélangeant bien avant d’ajouter le suivant. Une fois la pâte obtenue j’ajoute les pépites de chocolat et je les mélange à l’aide d’une maryse. Plus qu’à remplir les caissettes et enfourner environ 25mn à 180°C et ensuite, régales-toi 😋

Il faut savoir que Louis est dans une phase où il mange de façon très inégale. Je ne suis pas à cheval à noter chaque repas pour vérifier ses apports, mais il boude certaines catégories d’aliments en ce moment, donc je fais en sorte de favoriser les apports en protéines (le reste, globalement ça va) Par exemple dans cette recette, j’ai mis une dose de farine de lin pour en apporter un peu. C’est pas des quantités de folies, mais ça lui fera toujours ça en plus…

Si jamais tu essayes cette recette, j’espère avoir ton retour et pourquoi pas une photo en commentaires! Dis-moi aussi quelle est ta recette préférée pour le petit-déjeuner? J’en essaye quelques-unes, notamment un granola à tomber! Mais j’aime bien varier donc n’hésites pas! En attendant je te dis à très vite pour un prochain article.

Des bisous,

Elodie.

Florence faux Rösti!

Sur cette blague pourrie, je voulais te partager notre trouvaille du week-end avec chéri ! Au départ je cuisinais autre chose et je me suis rendue compte que je m’étais plantée sur la cuisson de la butternut ! Ni une ni deux j’improvise autre chose ..

Pour une vingtaine de rösti il te faudra donc:

  • Une butternut
  • 3 œufs 🍳
  • 240g de farine (on a utilisé du blé, désolée Sarra!) 🌾
  • 2 cuillères à soupe de ciboulette ciselée 🌱
  • Sel, poivre

Tu peux commencer par cuire la butternut épluchée et coupée en cubes (on dit la ou le?) à la vapeur, ici on utilise la cuisson sous pression du Cookeo pendant 10mn. Une fois que c’est fait il faut la/le réduire en purée, assaisonner et ajouter la ciboulette !

On a ensuite ajouté les œufs et la farine pour obtenir une texture qui se tient à la cuisson. Pendant ce temps mets aussi 2 cuillères à soupe d’huile d’olive à chauffer dans une poêle (ou deux poêles pour aller plus vite 😅) Il ne te reste plus qu’à faire des galettes et les laisser colorer 2-3mn de chaque côté !

J’ai tout congelé parce que clairement on ne mangerait pas tout en une semaine, et ça nous permettra de les sortir en fonction de nos besoins/menus de la semaine. Tu peux ensuite les manger seuls ou ajouter un rösti à ton burger par exemple ! Encore une fois une recette rapide et efficace, tout ce que j’aime 😂

Je te souhaite un bon appétit et te dis à très vite !

Des bisous,

Élodie.